Rechercher
  • sylvie

Billet du Coach #12 – L’Intelligence Emotionnelle : Ce petit quelque chose en plus qui change tout.


Avril 2021 - « Vous est-il déjà arrivé de vous laisser déborder par vos propres émotions ? Ou par les émotions de l’autre ? Ou d’avoir une envie soudaine d’aider l’autre plongé dans l’inquiétude ? Ou bien encore d’avoir été irrité par le manque d’empathie de votre interlocuteur ? »


Si la réponse est non, alors inutile de lire plus avant, vous êtes probablement peu sensibles aux signaux envoyés par les émotions… En revanche si cette petite voix suscite en vous une émotion, une sensation de « déjà vu », alors ce billet peut vous parler.


Dans notre monde façonné par M. Descartes, il n’est pas simple d’exprimer ses émotions ! On a longtemps opposé l’Intelligence – liée aux capacités cognitives – et l’Intelligence Emotionnelle – liée aux émotions. QI (quotient intellectuel) versus QE (quotient émotionnel).


Comment ça marche ?


L’émotion est un ressenti intense qui surgit rapidement et qui permet à l’être humain de s’adapter très vite à une situation. Vous entendez un bruit violent et vous ressentez de la peur, votre corps va accompagner cette émotion : vos yeux s’écarquillent, votre corps se mobilise vers l’avant, prêt à fuir.

Les émotions sont des messages qu’il serait dommage de ne pas exploiter.

Etre doté d’Intelligence Emotionnelle va permettre de décrypter les signaux que nous envoient nos émotions et celles des autres. Cette intelligence, ce petit quelque chose en plus, va nous permettre d’anticiper les sources de conflit, d’éviter de répondre avec agressivité. C’est une capacité d’écoute qui va apporter plus de lucidité dans les échanges, car plus informations seront collectées.

L’Intelligence Emotionnelle n’est pas innée, c’est une aptitude que vous pouvez développer. Elle est fondamentale pour se comprendre soi-même, mais elle est aussi très utile pour mieux communiquer avec les autres.

Huit pistes qu’un coach sachant coacher peut vous aider à explorer pour développer votre Intelligence Emotionnelle :

A. Identifiez vos émotions :


1. Je me pose la question « Quelle émotion est en jeu ? » Mettre un mot sur l’émotion qui me surprend c’est déjà prendre une certaine distance, ne pas rester à sa merci. Est-ce de la tristesse, de la peur, de la colère, de la frustration, de l’inquiétude ? Je la nomme.


2. J’observe comment elle se manifeste dans mon corps. Est-ce que j’ai les mains moites, une boule dans la gorge, une sensation de chaleur ? J’associe alors une émotion et une manifestation physique. J’apprends à mieux me connaître. J’ai une boule dans la gorge à chaque fois que je suis contrariée.


3. J’en comprends les causes : « Qu’est-ce qui fait que cette situation entraine cette émotion chez moi ?». En se posant la question, je prends conscience de chacune des situations qui déclenche telle émotion.


4. J’éduque mon cerveau à la forme affirmative. La pensée crée l’émotion donc plutôt que de se dire « Quelle galère ce rdv », je me dis plutôt « Tout va bien se passer, dans une heure je suis sorti ».


B. Reconnaissez les émotions des autres :


5. Faites preuve d’empathie : les personnes empathiques savent se mettre à la place de l’autre, savent percevoir ce que l’autre ressent. « Tu es triste, je suis désolé, est-ce que je peux faire quelque chose pour toi ? »


6. Identifiez le besoin caché derrière une émotion. Par ex votre collaborateur est en colère, cherchez ce qui se cache derrière cette colère : besoin de justice ? de reconnaissance ? L’Intelligence Emotionnelle va vous permettre de vous exprimer, d’engager un dialogue constructif et de prendre des décisions adaptées.


7. Exprimez vos émotions envers les autres. Remerciez ou complimentez en faisant référence à vos émotions. Par ex « Merci tu m’as vraiment fait plaisir » ou « Bravo, je suis content pour toi ». « Un compliment est un rayon de soleil verbal » (Robert Orben/comédien)


8. Evitez de porter de jugements éclairs mais laissez vous le temps d’observer, d’écouter, de vous mettre à la place de l’autre en percevant le ou les besoins cachés.

Ce petit truc en plus qu’est l’Intelligence Emotionnelle peut vous apporter beaucoup. D’une part une meilleure connaissance de soi (donc de vivre une vie plus intense) et d’autre part l’empathie nécessaire pour comprendre les autres et prendre de meilleures décisions face à une situation donnée.


Et vous avez-vous ce petit truc en plus ?


Sylvie Marchal https://www.sylvie-marchal-coaching.com




4 vues0 commentaire